Conseils utiles

Conversation d'affaires

Pin
Send
Share
Send
Send


Une entrevue, même si vous n'êtes pas embauché à la fin de celle-ci, est un excellent moyen de développer la communication et d'améliorer vos compétences orales.

Parler habituellement de n'importe quoi aide à surmonter la maladresse au début de l'entretien. En outre, comme les études le confirment, les impressions initiales sont: ce qu’elles sont, ce qu’elles ne sont pas et comment elles influencent les résultats des entretiens structurés. Établir un contact avec de petites conversations affecte la première impression. Soyez donc prêt à commenter le bureau de la compagnie ou même le temps qu'il fait.

Vous pouvez également partager des informations intéressantes sur vous-même qui ne figurent pas dans votre CV. Mentionnez, par exemple, que vous avez couru un marathon ou êtes en vacances. Plus important encore, ne parlez pas de manière incohérente et ne passez pas d'un sujet à l'autre. Lorsque vous répondez aux questions, soyez concis et précis.

Lors d'événements

Nous nous inquiétons souvent lorsque nous entrons dans une pièce pleine d’étrangers, surtout si nous ne sommes pas très bavards. Mais souvenez-vous que la plupart des gens sont aussi nerveux que vous.

Si vous vous trouvez dans une telle situation, ne vous précipitez pas, regardez autour de vous. Prenez un verre et allez voir quelqu'un qui est seul. Présentez-vous et commencez la conversation en demandant ce qui a amené l'autre personne à cet événement.

Définissez-vous de petites tâches faciles à réaliser. Par exemple, dites-vous: «Aujourd'hui, je rencontrerai une nouvelle personne» ou «Aujourd'hui, je rencontrerai trois nouvelles personnes».

Concept et caractéristiques d'une conversation d'affaires.

La conversation professionnelle est une forme particulière de communication entre des personnes habilitées qui parlent au nom des organisations qu’elles représentent. Au cours d'une conversation professionnelle, un échange de vues a lieu, les positions des parties sur toutes les questions sont exprimées, un problème spécifique est délibérément discuté pour trouver des solutions.

Cette forme de conversation peut être considérée comme une conversation planifiée ou organisée sur un sujet spécifique, ainsi que centrée sur des tâches spécifiques, des problèmes, etc., qui doivent être résolus au cours de la conversation.

Comment construire une conversation, quelles questions mettre en évidence dans cette discussion, comment présenter votre point de vue dans une conversation de sorte qu'il soit accepté ou au moins réfléchi, voilà un cercle de problèmes fondamentaux auxquels les entrepreneurs sont confrontés. L'art est difficile à comprendre et l'art de mener une conversation d'affaires ne déroge pas à la règle.

Caractéristiques d'une conversation d'affaires:

  • à la suite de conversations, les décisions officielles sont rarement prises, mais les participants ont l’occasion de réfléchir à leurs actions à venir,
  • Les décisions officielles basées sur les résultats des conversations sont loin d'être toujours acceptées, cependant, les participants reçoivent des informations pour réflexion et actions ultérieures.
  • prise en compte consciente du niveau de votre interlocuteur, de son poste, de son autorité, de ses responsabilités, de son expérience professionnelle et de tout autre élément pouvant influer sur le cours de la conversation,
  • la conversation est toujours rationnelle, les interlocuteurs expriment leurs pensées brièvement et intelligiblement, en évitant toute ambiguïté dans l'interprétation de leurs déclarations, car la présence d'informations qui ne se rapportent pas directement à l'essence du problème rend difficile pour l'interlocuteur de percevoir l'essence de la question pour laquelle cette conversation a été organisée,
  • la dernière caractéristique découle de la précédente: dans la conversation, vous avez besoin d’un langage simple, qui ne soit pas surchargé de mots et de phrases complexes - c’est la condition principale de la disponibilité des informations pour l’interlocuteur.

Étapes d'une conversation d'affaires

Une conversation diffère des négociations en ce sens qu’elle est moins strictement réglementée, qu’elle s’adresse à une personne donnée et qu’elle se déroule le plus souvent entre des représentants d’une organisation, mais qu’elle comporte une certaine séquence d’étapes. La technique de la conduite de conversations d’affaires doit être suivie lors de toute réunion.

De manière conventionnelle, une conversation comprend quatre étapes correspondant aux phases principales du dialogue.

Étapes et phases d'une conversation d'affaires

Stade de la conversation d'affaires

Description de la phase de conversation commerciale

Lors de la préparation de la conversation, l'initiateur doit déterminer son adéquation et sa nécessité.

La phase initiale d'une conversation d'affaires.

Il faut maintenant préparer l'interlocuteur à la conversation: créer une atmosphère de compréhension mutuelle, intéresser l'interlocuteur et établir le contact avec lui, ce qui facilitera la conversation.

Stade de fond d'une conversation d'affaires

Cette phase est caractérisée par la discussion du problème d’intérêt, la fourniture d’informations préparées, la détermination de la position de l’interlocuteur sur le problème discuté.

La dernière étape d'une conversation d'affaires.

Pour mener à bien la conversation, il faut consolider les résultats obtenus. Un objectif supplémentaire de cette étape est l’assurance obligatoire d’une coopération fructueuse ultérieure.

Il convient de noter que la correspondance des étapes et des phases d’une conversation d’affaires est objective et ne dépend pas de leur perception par les interlocuteurs.

Règles de conversation d'affaires

Pour réussir dans les affaires, vous devez connaître les règles et normes généralement acceptées en matière de communication d’entreprise, savoir négocier et parler. La communication civilisée fait partie intégrante du monde des affaires moderne.

Bien qu'une conversation soit une forme de communication commerciale plus détendue que les négociations, les réunions, les réunions, etc., certaines règles doivent également être observées lors de l'organisation d'une conversation professionnelle. Lors d'une conversation professionnelle, vous devez suivre strictement les règles de base suivantes:

  1. Parlez brièvement et avec précision (les Russes aiment parler et expriment souvent leurs pensées de façon peu claire - cela agace un homme d’affaires),
  2. Utilisez le mot "je" avec précaution
  3. Ne nous fiant qu'à des faits et non à des spéculations,
  4. Ne vous impliquez pas dans les détails,
  5. Éviter l'édification
  6. Cherchez des moyens de résoudre un problème complexe plutôt que de l'exacerber,
  7. Lorsque vous rencontrez un partenaire agressif, évitez les conflits.

Mener une conversation d'affaires

Une conversation professionnelle accompagne des activités de gestion telles que le conseil, les négociations, les réunions, l’accueil des employés, des partenaires, des visiteurs, etc.

Types de conversation d'affaires:

  • la nature de la conversation est officielle et non officielle, les soi-disant travailleurs,
  • en ligne de mire - ciblé, poursuivant des tâches spécifiques, et général,
  • par degré de liberté - réglementé, c'est-à-dire conduite selon certaines règles et non réglementée, par exemple une conversation amicale.

En comparant une conversation d’affaires avec d’autres formes de communication interpersonnelle, on peut noter qu’elle se caractérise par un contact étroit, une facilité de communication et la présence d’un retour instantané. En utilisant la conversation dans la pratique, on peut parvenir à développer des relations plus simples entre le responsable et ses subordonnés, entre des employés de même niveau au sein de l'entreprise, entre des représentants d'organisations différentes, y compris d'État. Une conversation professionnelle peut avoir lieu dans le bureau du responsable, dans la salle de travail du personnel de la société, dans une salle de réunion spéciale. Il est également fréquent que la conversation puisse avoir lieu hors des murs de la société. Les représentants d'organisations tierces sont reçus soit dans une salle de réunion spéciale, soit sur le lieu de travail ou au bureau de l'invité.

La partie introductive d’une conversation d’affaires ne doit pas dépasser 5% du temps qui lui est imparti. Le fait de soulager le stress et la nervosité qui peuvent en résulter est attribué au propriétaire ou au haut responsable.

Pendant la partie principale de la conversation, l'initiateur joue un rôle dominant en apportant progressivement, de manière systématique et persistante ses propres idées et intentions à ses interlocuteurs. Des questions de clarification sont insérées de temps en temps afin de déterminer si l'interlocuteur a bien compris le point de vue exprimé et a perçu la situation en question. Mais ces questions doivent être posées calmement, avec bienveillance, raisonnablement, sans susciter des émotions dans le but d’affirmer catégoriquement son point de vue. Cette méthode de comportement vous permet de garder vos propres positions dans la conversation, tout en ne transformant pas votre interlocuteur en ennemi, mais en l'aidant à comprendre correctement la situation actuelle et en aboutissant au résultat le plus souhaitable de la conversation.

Le signal pour mettre fin à la conversation est le compte rendu des résultats de la conversation par l'initiateur. Il indique les options d'action possibles, souligne l'importance de la conversation et, en quelque sorte, appelle au début d'un travail actif.

Après la conversation, l'initiateur doit nécessairement l'examiner de manière critique et déterminer si l'objectif de la conversation a été atteint, si des réponses claires et précises ont été reçues à toutes les questions, si elles ont été satisfaisantes, si les interlocuteurs ont été honnêtes et si le résultat de la conversation a été satisfaisant. Il est également nécessaire de répondre à la question de savoir s'il est nécessaire de continuer à discuter des questions soulevées au cours de la conversation, ainsi que du temps qui leur est imparti pour leur discussion ultérieure.

Règles de conversation d'affaires

Règles universelles de conversation d'affaires:

  1. Attirer l'attention de l'interlocuteur est le tout début de la conversation. En cas d'échec, le dialogue n'aura pas lieu.
  2. Susciter l'intérêt de l'interlocuteur - à ce moment, l'information est transmise. Si les interlocuteurs sont sûrs de l'utilité des propositions, il percevra de manière adéquate ce qu'on lui dit.
  3. Le principe de la justification détaillée - argumentez vos suggestions. Après avoir suscité l'intérêt du partenaire, convainquez-le de la justesse de l'action, s'il est d'accord avec les idées proposées, leur mise en œuvre lui sera bénéfique.
  4. Pour identifier les intérêts et éliminer les doutes de l'interlocuteur, vous devez neutraliser les commentaires et réfuter les objections. Si l'interlocuteur comprend la faisabilité des propositions formulées, mais agit avec précaution ou n'imagine pas clairement les perspectives, il est alors nécessaire de rechercher et de délimiter ses intérêts.
  5. Transformez les intérêts de l'interlocuteur en une décision finale - en prenant directement une décision. Une fois que cela est réalisé, la conversation commerciale peut être complétée.

Recommandations pour mener une conversation professionnelle:

  1. Préparez un plan de conversation à l’avance et traitez la langue la plus importante.
  2. Appliquer les connaissances de la psychologie: agir périodiquement sur l'interlocuteur, alterner des faits favorables et défavorables, des moments. Terminez et terminez la conversation sur une note positive.
  3. Rappelez-vous les motivations de l'interlocuteur: attentes, avantages, position, affirmation de soi, justice, fierté.
  4. Ne posez pas de questions auxquelles l'interlocuteur peut répondre «Non», facilitez-lui des réponses avec des questions faciles à répondre «Oui».
  5. Répétez les pensées, les points essentiels de votre interlocuteur, mais ne vous répétez pas.
  6. Ne déviez pas du sujet d'une conversation d'affaires.
  7. Évitez les superbes formes dans vos expressions.
  8. Écoutez attentivement la personne à qui vous parlez.
  9. Ne négligez jamais l'importance des préjugés de l'interlocuteur, ils peuvent jouer un rôle important dans la prise de décision.
  10. Pas de malentendus et de doubles interprétations! Toutes les phrases doivent être précises et sans ambiguïté. La conversation professionnelle se distingue par la clarté, la visualisation, la systématisation, la simplicité et la compréhensibilité. En cas d'ambiguïté, vous devez immédiatement clarifier avec l'interlocuteur ce qu'il veut dire.
  11. Respectez votre partenaire: mener une conversation professionnelle est une technique de communication. Vous devez donc être prudent et aider la personne à qui vous parlez, accordez de la valeur à ses arguments, même s'ils sont faibles.
  12. Soyez courtois, amical, diplomatique et avec tact. Cela ne réduira pas la certitude de votre position, de votre demande, de votre intention, mais empêchera tout interlocuteur de susciter une résistance. La politesse doit être modérée, et diplomatie signifie prudence et esprit rapide.
  13. Restez intransigeant dans votre position, mais restez calme, même en cas de tension pendant la conversation.
  14. Facilitez l'interlocuteur dans la perception de vos thèses et phrases. Considérez son doute intérieur. Il faut donner du temps à l'interlocuteur pour qu'il soit lui-même convaincu de l'exactitude de vos propositions et de vos dispositions.
  15. Utilisez des tactiques différentes lorsque vous menez une conversation professionnelle.
  16. Lorsque vous menez une conversation professionnelle, vous devez vous concentrer soit sur la réalisation de votre objectif, soit sur la recherche d’un compromis acceptable.

La conversation d’affaires est l’un des styles de communication les plus populaires dans les activités professionnelles des spécialistes. Cela peut être un succès pour les deux parties lorsque les interlocuteurs comprennent clairement le but de la communication, utilisent des outils d’étiquette de la parole et des clichés de parole professionnels.

Dans le processus des démons, des contacts sont établis entre les participants, les tâches à résoudre sont clarifiées, des informations sont échangées, un problème doit être résolu, les positions prises par les participants dans la conversation sont déterminées, puis les opinions sont échangées sur la question en discussion et les résultats sont atteints à la fin de la conversation.

Montrez de l'intérêt pour votre interlocuteur

L'option la plus avantageuse pour s'engager dans une conversation et la maintenir est de montrer que vous êtes vraiment intéressé par ce qu'il dit. Si la personne à qui vous parlez est très indifférente à votre égard, il n’ya donc rien d’étonnant à ce que vous ne trouviez pas de sujet pour poursuivre la conversation.

Organisez vous-même l'interlocuteur, laissez-le se détendre et parler de lui-même. En général, les gens aiment vraiment parler de leur propre personne.

Poser ouvertement des questions directes

L'échange de soi-disant «oui-non» mettra rapidement la conversation en veilleuse et encouragera donc votre interlocuteur à partager des détails intéressants de sa vie. Les questions directes et ouvertes contribuent beaucoup plus au maintien d'une conversation.

Par exemple, si lors d'une fête, vous demandez à l'un des invités comment il a rencontré le propriétaire, la conversation promet de commencer et de continuer. Si vous lui demandez si toute sa famille est présente à la fête, la conversation sera probablement vaine.

Laisse moi t'apprendre quelque chose

S'il y a quelque chose que vous ne savez pas, ne le cachez pas, et neuf sur dix, vous serez heureux de l'apprendre.

Comme vous l'avez remarqué, nous revenons à l'idée-clé: laissez votre interlocuteur parler plus que vous. Par exemple, en demandant à un moment donné à quoi vous parlez, ce que vous voulez dire, vous l'encouragez ainsi à parler encore quelques minutes.

Restez à jour avec les dernières nouvelles

Lisez les informations peu de temps avant l’événement social présumé - ne manquez pas même les événements qui ne vous intéressent pas particulièrement. Que va-t-il donner? En ce moment insidieux où le dialogue se brise et où une pause maladroite se met en place, vous pouvez facilement dissiper le silence: "Savez-vous quoi ...?" Ou "Avez-vous entendu parler de ...?"

Raconter des histoires drôles et des histoires

Ne soyez pas timide pour montrer à votre interlocuteur votre attitude vis-à-vis de ce qu'il / elle vous dit. Cela aide à créer un lien entre les leaders de conversation. "

Par exemple, votre interlocuteur a déclaré qu'il avait passé du temps dans un autre pays et que vous y viviez également. Si vous partagez avec lui deux ou trois de vos histoires qui se sont produites pendant votre séjour dans ce pays, vous le pousserez probablement à vous dire quelque chose de similaire.

Utiliser la technique FORM

Formulaire - Une sorte de aide-mémoire qui contribue à faciliter les contacts et à maintenir la conversation.

"F - famille" famille: Depuis combien de temps vivez-vous ici? Où est ta famille? Avez-vous une soeur / frère?

"O - occupation" travail: tu fais quoi? Quel est ton travail? Qui es-tu de profession? Avez-vous toujours travaillé en gloss?

"R - loisirs" Loisirs: Avez-vous un passe-temps? Qu'aimez-vous faire à votre guise? Où avez-vous acheté un gadget aussi merveilleux? L'avez-vous fait vous-même?

"M - argent" argent: qu'advient-il des prix de l'essence? Quelle est la confusion avec la retraite par capitalisation? Les salaires des consultants sont-ils toujours aussi élevés?

Soyez honnête, ne dissimulez pas

Si vous dites carrément que vous n'êtes pas enclin à parler de bagatelles et que vous invitez l'interlocuteur à passer directement aux affaires, il n'y a rien de mal à cela. Il est possible que votre interlocuteur se sente mieux avec une telle franchise.

Néanmoins, il reste quelques questions qui permettront de dissiper la tension et de donner à la conversation un ton plus confidentiel: «Il me semblait que tu étais alarmé par quelque chose, n'est-ce pas?» Ou «Aimez-vous votre travail?

Suivez l'exemple des interlocuteurs professionnels

Regardez les représentations de comédiens, regardez des émissions-débats et écoutez les animateurs, écoutez la conversation de vraies personnes. Faites attention à la façon dont ils construisent leur questionnaire, comment formuler les questions et comment compléter les réponses. Rappelez-vous comment ils utilisent un silence inattendu. Il est possible qu'eux aussi aient acquis de l'expérience et perfectionnent leurs compétences de la même manière.

Pratiquez littéralement chaque étape

Un participant à une conférence à une pause-café ou un compagnon de voyage dans un avion - peu importe, discutez avec tout le monde et perfectionnez vos compétences. En conséquence, vous vous sentirez plus libre et plus confiant, il deviendra plus facile pour vous de commencer et de mener une conversation fascinante.

Regardez des leçons vidéo sur la façon de faire connaissance, de bavarder et d’impressionner les gens, sur la chaîne de réseautage YouTube de Maxim Chernov

Le premier jour à un nouvel emploi

Par conséquent, si vous étiez embauché, l'employeur vous aimait. Il est clair que le premier jour de travail, vous voulez faire bonne impression et commencer à nouer des relations avec de nouveaux collègues.

Если руководство не назначило вам наставника, попросите помощи у кого-нибудь, кто хорошо знаком с работой компании. Попросите, чтобы вам показали устройство офиса и кратко представили других сотрудников.

А чтобы было легче завязать разговор, заранее загляните на странички компании в социальных сетях.

1. Подготовьтесь заранее

Для того, чтобы начать разговор, используйте свободную информацию — исходные данные. Par exemple, vous êtes à une conférence, cela se passe en été. Ensuite, vous pouvez demander à l'interlocuteur: «Qu'est-ce qui vous a amené à cette conférence? Avez-vous déjà des projets pour l'été? Vivez-vous ici ou juste en passant? "

Ces questions vous permettront d’en savoir plus sur l’interlocuteur et d’encourager la conversation.

Préparez également d’avance des réponses intéressantes à des questions simples. Par exemple, on peut répondre à la question «Comment allez-vous?»: «Eh bien, juste fatigué. Hier, je suis rentré tard du voyage, mais j'ai lu le livre "ou" eh bien, je vais jouer au golf le week-end. " Cela intéressera l'interlocuteur et aidera à poursuivre la conversation.

2. Prendre la charge principale

Commencez une conversation vous-même. Pour cela, les questions suivantes conviennent: «Que faites-vous en plus du travail?», «Sur quoi travaillez-vous maintenant? Évitez les questions trop personnelles sur la famille et les enfants. Si vous ne vous voyez pas pour la première fois, vous pouvez demander: "Quoi de neuf?"

Pendant la conversation, n'oubliez pas de donner des signaux verbaux pour montrer que vous écoutez l'interlocuteur. Et écoute vraiment. Nous sommes souvent distraits et pensons plus à ce que nous disons en retour qu’à ce qu’on nous dit. Essayez de vous débarrasser de cette habitude.

3. N'ayez pas peur de mentionner la politique et la religion

L'essentiel est de s'intéresser sincèrement aux opinions des autres. Si vous parlez de politique, demandez à l'autre personne quelle est sa position. Ce n'est pas grave si vos points de vue ne coïncident pas. N'essayez pas de convaincre qui que ce soit, il n'y aura pas de différends.

Toutefois, dans certaines situations, par exemple lors d’un entretien, il est préférable de ne pas aborder de tels sujets controversés.

4. Terminez poliment la conversation

Si quelqu'un dans la conversation a abordé un sujet sensible, n'interrompez pas immédiatement la personne, laissez-la finir sa phrase. Montrez que vous avez entendu votre interlocuteur dire quelque chose de neutre, par exemple: «Très intéressant» ou «Nous verrons comment les choses se passent». Et puis changez de sujet.

Si vous voulez arrêter complètement de parler, faites-le poliment. Ne mentez pas pour échapper à l'interlocuteur. Dites simplement: «C'était agréable de vous parler. J'ai remarqué des amis avec qui j'ai besoin de parler.

5. Ne parlez pas que de vous

Vos réponses devraient consister en une ou deux phrases. Ne donnez pas une histoire complète sur vous-même.

Écoutez votre interlocuteur et posez des questions. Cela aidera à poursuivre la conversation.

Par exemple, si votre nouvel ami a mentionné qu'il était récemment parti en vacances avec des enfants, vous pouvez demander ce qu'ils ont fait exactement pendant le voyage, s'ils ont aimé la nourriture locale, quel âge ont les enfants. Ici, vous pouvez parler un peu de vous et de vos préférences.

Pin
Send
Share
Send
Send