Conseils utiles

Règles sanitaires pour les épiceries

Pin
Send
Share
Send
Send


Sur la base de la loi fédérale du 30 mars 1999 N 52-З sur le bien-être sanitaire et épidémiologique de la population et du règlement sur la normalisation sanitaire et épidémiologique de l’État, approuvée par décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 24 juillet 2000 N 554 * Je décide:

1. Adopter les règles sanitaires "Exigences sanitaires et épidémiologiques applicables aux organisations professionnelles et à la circulation de leurs matières premières et de leurs produits alimentaires. SP 2.3.6.1066-01", approuvées par le médecin hygiéniste en chef de la Fédération de Russie le 6 septembre 2001, à compter du 1er janvier 2002. années

Médecin en chef
Fédération de Russie

* Réunion de la législation de la Fédération de Russie, 2000, N 31, article 3295.

Enregistré au ministère de la justice de la Fédération de Russie le 28 septembre 2001.

Enregistrement N ° 2956

Règles sanitaires et épidémiologiques SP 2.3.6.1066-01
"Exigences sanitaires et épidémiologiques pour les organisations professionnelles et la circulation des matières premières alimentaires et des produits alimentaires qu'elles contiennent"

Changer les informations:

Règles sanitaires et épidémiologiques de la joint-venture 2.3.6.2203-07 approuvées par le décret du médecin hygiéniste en chef de la Fédération de Russie du 3 mai 2007 N 26, la clause 1.3 de ces règles sanitaires et épidémiologiques est énoncée dans la nouvelle édition, qui entrera en vigueur le 1er juillet 2007.

1.3. La gamme de matières premières alimentaires et de produits alimentaires vendus dans l’organisation du commerce doit correspondre au type et au type d’organisation du commerce. La structure et les capacités techniques de l’organisation du commerce doivent être conformes aux règles sanitaires et épidémiologiques nationales afin de garantir les conditions requises pour la réception, le stockage, la transformation et la vente de matières premières et produits alimentaires, ainsi que pour le respect des règles d’hygiène personnelle par les employés.

1.4. Dans les organisations professionnelles, quel que soit le propriétaire, le contrôle de la production est organisé.

2. Conditions requises pour le placement des organisations professionnelles

2. Conditions sanitaires pour le territoire

4. Le choix d'un terrain pour la construction de magasins d'alimentation, d'une source d'approvisionnement en eau, d'un système d'égout et du rejet des eaux usées doit être effectué avec l'accord préalable des stations sanitaires et épidémiologiques locales.

5. La parcelle de terrain pour l'épicerie doit être dégagée et éloignée des lieux d'exode massif de mouches (décharges, porcheries, entreprises de transformation du cuir, des os, etc.). Les routes d'accès, les trottoirs et les aires de déchargement devraient être pavés et pavés. Les zones non pavées doivent être aménagées. Des hangars pour les conteneurs, des poubelles et des espaces pour recevoir la vaisselle de la population devraient être aménagés dans la cour arrière.

6. Lors de l'installation d'un magasin au rez-de-chaussée des bâtiments résidentiels, un magasin et des allées devraient être alloués au magasin, dont l'emplacement ne devrait pas violer les conditions permettant à la population de vivre confortablement et nuire à son fonctionnement.

7. La cour doit être bien entretenue. La cour devrait être nettoyée quotidiennement. Pendant la saison chaude, il faut arroser avant le nettoyage (au moins deux fois par jour).

3. Exigences sanitaires pour l'alimentation en eau, l'assainissement, le chauffage et la ventilation

8. Les épiceries situées dans la zone des égouts doivent être équipées de dispositifs d'approvisionnement en eau potable domestique et d'égout interne.

9. La qualité de l'eau doit être conforme aux exigences de l'actuel "eau potable" de GOST.

10. L'installation dans les magasins d'alimentation en eau internes en l'absence de réseaux d'égouts internes n'est pas autorisée.

11. Le dispositif du système d'alimentation en eau interne doit satisfaire aux exigences du chapitre SNiP P-G.1-62 "Alimentation en eau interne des bâtiments résidentiels et publics. Normes de conception" et du chapitre P-G.8-62 "Alimentation en eau chaude. Normes de conception".

12. En l'absence d'une alimentation en eau potable centralisée dans le magasin, un système d'approvisionnement en eau local avec un choix de source est autorisé, en accord avec la station sanitaire et épidémiologique locale. La source doit fournir au magasin de l’eau potable. Il est autorisé, si nécessaire et avec l'accord de la station sanitaire et épidémiologique locale, d'utiliser de l'eau importée pour les besoins domestiques et de consommation.

13. Le dispositif d'évacuation des eaux usées internes des ateliers doit répondre aux exigences du chapitre SNIP P-G.4-62 "Assainissement interne des bâtiments résidentiels et publics. Normes de conception".
Les systèmes d'égouts fécaux et industriels doivent être conçus de manière totalement séparée. Le raccordement des eaux usées industrielles aux colonnes montantes d’égouts fécaux est interdit.

14. La pose de tuyaux horizontaux et de colonnes montantes d'effluents industriels dans les planchers commerciaux, dans les locaux de stockage et de préparation des marchandises destinés à la vente et dans les installations de lavage n'est autorisée que si les tuyaux horizontaux et les colonnes montantes sont enfermés dans des caissons en plâtre.
Dans les magasins situés dans des bâtiments résidentiels, il est permis de poser des colonnes montantes d'eaux usées fécales des étages supérieurs à travers les locaux du magasin, à condition que les colonnes montantes sur toute la hauteur du magasin ne soient pas révisées et qu'elles soient enfermées dans des boîtes en plâtre.

15. Les conditions d'élimination des eaux usées doivent satisfaire aux exigences des "Règles pour la protection des eaux de surface de la pollution par les eaux usées" N 372-61.

16. Pour les magasins situés dans des zones dépourvues de système d'égout, il est permis d'installer (selon une conception standard) des latrines avec cour de récréation étanches situées à au moins 25 m du magasin. Les cesspools ne peuvent pas être remplis plus des 2/3 du volume, après quoi le contenu doit être retiré.

17. Les parties internes des toilettes (siège, sol, murs autour des verres) doivent être désinfectées quotidiennement avec une solution d’agent de blanchiment clarifié à 3-5%.

18. Les déchets de production et les déchets devraient être collectés dans des poubelles bien fermées, situées sur des sites en béton, à une distance d'au moins 25 m des fenêtres et des portes du magasin.
Les poubelles doivent être systématiquement nettoyées et désinfectées avec une solution d'eau de Javel à 10% (1 kg d'eau de javel par seau d'eau).

19. Les magasins nouvellement construits devraient être équipés du chauffage et de la ventilation, et le chauffage de l'air fourni en hiver. Le dispositif de chauffage et de ventilation doit répondre aux exigences du chapitre P-G.7-62 SNiP "Chauffage, ventilation et climatisation. Normes de conception".
Dans les magasins avec un nombre de vendeurs allant jusqu'à neuf, et dans les magasins en libre service avec le nombre de caissiers-contrôleurs jusqu'à trois, la ventilation ne peut être fournie qu'avec une ventilation aspirante sans flux organisé.

20. Les chambres froides pour le stockage des légumes, des fruits et des baies devraient être équipées d'une ventilation à air pulsé et par aspiration à motivation mécanique, indépendante et indépendante des systèmes de ventilation du magasin.
La ventilation des chambres frigorifiques pour stocker les légumes, les fruits et les baies à travers des ouvertures ou des évents sortant directement des chambres n'est pas autorisée.

21. Le bon fonctionnement des équipements de ventilation doit être assuré à tout moment.

4. Exigences sanitaires applicables aux locaux, leur disposition, leur aménagement et leur entretien

22. Le magasin devrait comprendre les groupes de locaux suivants: a) locaux de vente au détail, b) locaux pour la réception, le stockage et la préparation des marchandises destinées à la vente, c) locaux techniques, d) immeubles de bureaux, e) locaux techniques.

23. Lors de la conception de l'enveloppe du bâtiment et des conduits de ventilation, des mesures doivent être prises pour protéger les locaux contre la pénétration de rongeurs. les murs et les plafonds de tous les locaux des magasins situés au premier étage des immeubles résidentiels doivent être insonorisés. Une couche d'imperméabilisation supplémentaire doit être prévue dans les plafonds aux emplacements des unités sanitaires au-dessus des locaux du magasin.

24. La superficie des locaux doit être choisie en fonction de la vente utilisée, en fonction du lieu de travail du vendeur ou du caissier-superviseur (SNiP P-L.7-62).
La position relative des locaux devrait exclure, si possible, les flux de clients et les flux de chargement et de fourniture de produits alimentaires aux comptoirs et aux vitrines.

25. Un magasin doit avoir au moins deux entrées (pour les clients et un service). Les magasins situés dans des bâtiments à d'autres fins doivent avoir des entrées isolées. Le dispositif dans les vestibules de marches et de seuils, ainsi que les portes tournantes d'entrée ne sont pas autorisés. Dans les vestibules doivent être prévus pour le nettoyage des treillis de chaussures avec des tiroirs dessous. Les vestibules d’entrée dans les magasins comptant plus de dix lieux de travail devraient être équipés de rideaux thermiques.

26. Les entrées des installations de stockage, ainsi que les trappes de chargement des marchandises dans des bâtiments de magasins séparés, devraient être situées sur le côté de la cour ou des allées situées à l'intérieur du quartier. Dans les magasins situés dans des immeubles résidentiels de construction récente, il n’est pas autorisé de disposer de trappes de chargement sous les fenêtres des appartements situés au 1er étage de la maison.

27. Les trappes de chargement des marchandises et les trappes de chargement de carburant devraient, dans la mesure du possible, être situées sur différentes façades de bâtiments.

28. Les épiceries devraient disposer de locaux isolés spécialement aménagés pour la préparation des marchandises en vue de la vente ou de zones supplémentaires dans des installations de stockage à cet effet, répondant aux exigences du SNiP P-L. 7-62. Lors de l'installation d'une salle de coupe au premier étage d'un immeuble résidentiel, une isolation phonique supplémentaire doit être prévue.

29. Les locaux pour le stockage des marchandises ne doivent pas être traversés, mais doivent être aussi proches que possible de leur acceptation.

30. Les chambres froides, les garde-manger de produits alimentaires, les locaux de préparation des marchandises destinées à la vente ainsi que les lieux de travail des vendeurs ne peuvent pas être placés sous des latrines.

31. En règle générale, les chambres froides devraient être placées en un seul bloc, avec entrée par une passerelle ou des locaux non chauffés pour la préparation des marchandises en vue de la vente. La surface des cellules individuelles doit être d’au moins 5 m².

32. Dans les magasins situés au premier étage des bâtiments résidentiels, il est interdit de placer des chambres froides directement sous les locaux résidentiels. S'il est nécessaire de placer des chambres frigorifiques sous les pièces d'habitation, celles-ci doivent comporter un plafond indépendant, séparé du sol du bâtiment par un espace d'air ventilé librement.

33. Les unités de réfrigération au fréon devraient être utilisées dans les entreprises commerciales. Les usines d’ammoniac ne peuvent être équipées à titre exceptionnel, avec une justification appropriée, que dans un magasin séparé. Le compartiment moteur du réfrigérateur avec une méthode de refroidissement à l'ammoniac devrait avoir une sortie externe indépendante.

34. Des moyens intégrés et mobiles de mécanisation des opérations de chargement et de déchargement des mouvements verticaux et horizontaux des marchandises devraient être prévus dans les magasins. Dans les magasins situés sur deux étages ou plus, les ascenseurs de fret doivent être équipés.

35. Pour le stockage temporaire des conteneurs sous les marchandises, un garde-manger spécial doit être prévu, basé sur une norme de 1,5 m² par lieu de travail du vendeur ou de 4,5 m² sur le lieu de travail du caissier-inspecteur, sans toutefois être inférieur à 8 m². m

36. Pour le stockage des matériaux et des équipements d’emballage, un garde-manger économique devrait avoir une superficie de: avec un nombre d’emplois allant de 4 à 10-5 mètres carrés, plus de 10 à 10 mètres carrés.
Dans les magasins de plus de 5 emplois, les vendeurs devraient également avoir une superficie de linge de 5 m².

37. Les épiceries devraient disposer d'installations de lavage, situées dans des pièces séparées d'une superficie minimale de 4 à 8 m². le lavage devrait être ventilé, ainsi que la plomberie et les égouts dans les magasins avec plomberie et égouts internes. En l'absence d'alimentation en eau chaude, des dispositifs de lavage devraient être installés pour chauffer l'eau de lavage des équipements, des conteneurs et des salles de nettoyage.

38. Un local ou une armoire spéciale devrait être prévu pour le stockage du matériel de nettoyage, des désinfectants et des détergents. La salle doit être équipée de plomberie, d'égouts et de dispositifs pour sécher les chiffons, etc.

39. Pour recevoir et stocker les récipients en verre de la population, ceux-ci doivent disposer de locaux isolés.

40. Les magasins devraient disposer de locaux d'habitation: installations sanitaires pour les travailleurs, vestiaires, douches, salles à manger, etc. (SNiP P-L.7-62). Dans les magasins existants, jusqu'à 4 emplois de vendeurs ne sont autorisés que pour l'attribution d'emplacements spéciaux, d'armoires pour le stockage séparé des vêtements supérieurs et hygiéniques des vendeurs.

41. Dans les rayons de commerce des magasins (à l’exception de la viande, du poisson et des légumes) pour 8 emplois ou plus de vendeurs, ainsi que dans les boulangeries, pâtisseries, confiseries, laiteries et magasins de cuisine spécialisés pour au moins 4 emplois de vendeurs (sauf ceux situés aux extrémités de bâtiments résidentiels). ) il est autorisé d'organiser des buffets avec sortie de café, thé, sandwichs et produits de boulangerie. Pour accueillir le buffet, une surface supplémentaire au-delà de la surface standardisée et du matériel de chauffage alimenté à l'électricité doivent être fournis.

42. Pour se laver les mains des employés du magasin, il devrait y avoir des lavabos (en plus de ceux situés dans la salle de prélavage), munis de savon, de brosses et de serviettes.

43. Les cuvettes et les lavabos des latrines devraient être fabriqués avec des matériaux faciles à laver. Les cuvettes doivent être équipées d'un égouttement (dans les latrines d'égout) et de papier hygiénique. Le vestiaire devrait avoir un cintre pour les vêtements hygiéniques.

44. La décoration intérieure des locaux des magasins d'alimentation doit être conforme aux exigences de SNiP PL. 7-62.
Les murs de la surface de vente dans les départements de vente des denrées périssables, ainsi que les murs des locaux de préparation à la vente des denrées périssables et des lavoirs, des toilettes, des douches, doivent avoir une hauteur de 1,8 m avec des matériaux synthétiques imperméables, des carreaux émaillés ou peints à l’huile ou avec des peintures synthétiques imperméables. . Les murs des chambres frigorifiques doivent être revêtus de carreaux émaillés ou de Metlakh d’une hauteur minimale de 1,8 m.

45. Dans les magasins de construction récente et de révision, dans les chambres froides, les salles de découpe de la viande et de préparation à la vente des denrées périssables, les lavoirs, les douches, les installations sanitaires et les sols commerciaux, les sols doivent être en carreaux de céramique ou en matériaux synthétiques résistant à l'humidité. Les sols de ces pièces doivent être imperméables. Dans les locaux administratifs, les sols peuvent être en parquet, recouverts de linoléum et d’autres matières plastiques, de services d’assainissement et d’épidémiologie autorisés à cet effet, ou en bois peint.
L'appareil n'est pas autorisé dans les chambres froides, les salles de hachage de la viande et de préparation à la vente de produits périssables, les lavoirs, les douches, les sanitaires et les sols de vente au détail ne pouvant pas être lavés à fond (asphalte, etc.).

46. ​​Les magasins, entrepôts et autres locaux d'un magasin doivent être blanchis à la chaux lorsqu'ils se salissent. Les réparations générales prévues doivent être effectuées au besoin.
Note La désinfection, la désinfection des locaux doivent être effectuées systématiquement et sous la direction des organes et institutions du service sanitaire épidémiologique.

47. Toutes les pièces doivent être maintenues propres et pour lesquelles elles doivent être nettoyées quotidiennement et minutieusement: balayer avec une méthode humide et éponger, épousseter, enlever les toiles d'araignées, essuyer les fenêtres, les portes, les panneaux. Pour le nettoyage en cours des locaux pendant le fonctionnement du magasin, l'heure du déjeuner est principalement utilisée. À la fin du magasin, tous les locaux doivent être soigneusement nettoyés et laissés toute la nuit, dans le respect des règles sanitaires.

48. Une fois par semaine, un nettoyage en profondeur des locaux du magasin est effectué à l’aide d’une solution de savon alcalin, eau de javel.
Une fois par mois, un jour sanitaire est attribué pour le nettoyage et la désinfection en profondeur.

49. Les magasins devraient disposer d'un nombre suffisant d'équipements de nettoyage (seaux, cuvettes, brosses, balais, chiffons, etc.) et de détergents (savon, sodas, boissons alcoolisées, produits d'entretien Progress, etc.), qui devraient être entreposés dans un local spécialement désigné à cet effet. ou lieu. Le magasin doit disposer d’un nombre suffisant d’urnes. Les urnes doivent être lavées et désinfectées quotidiennement avec une solution d'eau de Javel clarifiée à 5%.

50. Lors du nettoyage, les déchets et ordures devraient être collectés dans des seaux spéciaux munis de couvercles et sortis du magasin immédiatement après le nettoyage.

51. Les supports à chaussures et les tapis protecteurs situés à l'entrée du magasin devraient être nettoyés quotidiennement. Il est interdit de nettoyer les treillis, les tapis dans les couloirs, dans les cages d'escalier.

52. Il est interdit de se loger, de passer la nuit, etc., dans les locaux du magasin.

53. Вход посторонних лиц в производственные и складские помещения допускается только с разрешения администрации и только в санитарной одежде.

5. Санитарные требования к оборудованию и инвентарю

54. Оборудование магазинов должно отвечать требованиям действующих ГОСТов и технических условий на это оборудование.
При расстановке оборудования должны осуществляться мероприятия по борьбе с шумом: не разрешается размещать моторы стационарных холодильных установок, подъемников, системы общей вентиляции непосредственно под жилыми помещениями. Моторы и шумящее оборудование должны размещаться в подвалах и под нежилыми частями зданий или в пристройках.
Lors de l'installation de moteurs dans les sous-sols et autres pièces, il convient de prévoir des dispositifs absorbant les chocs, des bases isolantes contre les vibrations, des oreillers, etc.

55. Les comptoirs servant à la vente de produits doivent être revêtus de marbre, de feuilles de plastique, d’aciers inoxydables, de feuilles d’alliages d’aluminium et d’autres matériaux agréés à cet effet par les services du service sanitaire et épidémiologique, avec un scellement minutieux des joints.

56. Les départements dans lesquels des produits périssables sont vendus (saucisses, produits laitiers, produits semi-finis, produits culinaires, etc.) doivent être équipés d'armoires réfrigérées ou de vitrines réfrigérées.

57. Pour trancher la gastronomie de poisson, saucisses, jambon, fromage, etc. il doit exister des planches distinctes pour chaque type de produit en bois dur (frêne, bouleau, érable, chêne) sans fissures, sans plis. Les planches doivent être marquées sur la surface latérale de "RG" (gastronomie du poisson), "K" (saucisse), "C" (fromage), etc., doivent être fixées sur certains postes de travail et stockées dans un endroit désigné.

58. Les comptoirs, les tables d'emballage, les planches à découper, les planches à découper les viandes et les poissons (séparément) doivent être nettoyés tous les jours, lavés à l'eau chaude avec des détergents approuvés par le service sanitaire et épidémiologique, et les ponts soigneusement nettoyés au couteau et saupoudrés de sel. Au besoin, le pont devrait être scié et les planches à découper coupées de la surface. Le fauteuil de coupe doit être monté sur la traverse. Les fissures et les bavures sur les planches à découper et les ponts pour couper la viande et le poisson ne sont pas autorisés.

59. Les vitrines, les glissières pour la présentation des produits devraient être régulièrement libérées, nettoyées et lavées.

60. Petits outils en bois - planches à découper, pelles, louches en bois, etc. - après les avoir lavés à l'eau chaude (température de 50 degrés Celsius) avec de la liqueur, ils doivent être cuits à la vapeur ou bouillis et séchés.

61. Un hachoir à viande destiné à la production de viande hachée devrait être installé derrière le comptoir du service des viandes afin que la viande hachée soit préparée devant l'acheteur. À la fin des travaux, le hachoir à viande devrait être démonté, lavé à fond, rincé à l'eau chaude et séché ou essuyé, puis fermé de manière assemblée avec un couvercle propre.

62. Le petit matériel en métal doit être soigneusement lavé tous les jours après le travail, séché ou essuyé, et rangé dans un endroit spécialement désigné à cet effet (cabinet).

63. Pour la collecte des déchets dans les locaux de préparation des marchandises, des seaux en métal ou des réservoirs à couvercles (à pédale) devraient être installés. Comme ils ne sont pas remplis avec plus des 2/3 du volume, ils doivent être nettoyés. À la fin des travaux, les seaux et les réservoirs, quel que soit leur remplissage, doivent être nettoyés, lavés avec une solution de carbonate de sodium ou de détergent à 1-2% chaude (48-50 degrés Celsius), puis rincés à l'eau chaude.

64. Une boîte ou un réservoir spécial avec un couvercle portant la mention «mariage sanitaire» est affecté à la collecte des «défauts sanitaires» (produits accidentellement contaminés, jetés au sol, etc.).

65. La salle de lavage devrait comporter au moins une baignoire à deux prises en matériaux agréés à cet effet par les services des services sanitaires et épidémiologiques. De l'eau chaude et froide doit être connectée à chaque nid de bain. Chaque bain devrait avoir un drain dans l'égout (si ce dernier est dans le magasin).
Lors du raccordement des bains à l'égout, des fentes d'aération doivent être prévues.
Dans les installations de lavage, les échelles devraient être équipées de manière à évacuer l'eau sale dans les égouts après le nettoyage des lieux, le lavage des conteneurs (fûts, flacons, etc.).

66. Le régime applicable au lavage de la vaisselle, des instruments (sauf du bois, voir paragraphes 58 et 60), de l'emballage de retour des produits semi-finis, etc. devrait être le suivant: a) élimination mécanique des résidus de produit (avec un pinceau, une spatule), b) le lavage au premier nid bains avec une brosse, gant de toilette dans de l'eau ayant une température de 45 à 50 degrés Celsius, avec addition de 0,5-2% de carbonate de sodium ou de 0,5% de liquide Progress c) rinçage dans le second nid de la baignoire avec de l'eau chaude ayant une température non inférieure à 65 degrés Celsius, pour lesquels il devrait y avoir des filets ou des caillebotis en métal, d) séchage sur spéciale étagère de lin ou essuyer avec un chiffon propre (un inventaire de métal).

67. Les brosses, les gants de toilette (utilisés pour laver la vaisselle, le matériel) doivent être soigneusement lavés à l'eau chaude tous les jours après le travail, bouillis et séchés.

68. Le matériel de nettoyage (cuvettes, chiffons) destiné au nettoyage des lieux de travail, comptoirs, étagères pour aliments, etc. ne doit pas être mélangé avec du matériel de nettoyage (lavage des portes, des sols, etc.). Les chiffons utilisés à cette fin doivent être blancs. Les seaux, les cuvettes à laver, etc. doivent être peints dans une couleur spéciale, porter une inscription ou une étiquette en plastique avec l’indication "pour les sols", etc. À la fin du nettoyage, le matériel doit être lavé, séché et rangé séparément dans un endroit approprié, en fonction du but recherché. Le matériel de récolte doit être rangé séparément dans la salle de pré-récolte.

69. Il est interdit d'utiliser des articles en verre à bords cassés, fissures, etc. pour la présentation de produits alimentaires (vitrines, etc.).
Pour le calcul des marchandises, il est permis d'utiliser l'inventaire: plateaux, boutures, etc., uniquement à partir de matériaux agréés par les organes du service sanitaire épidémiologique à ces fins.

6. Exigences sanitaires pour la réception et le stockage des aliments

70. La qualité des aliments arrivant à l'épicerie est contrôlée par une personne organoleptiquement responsable.
La qualité des produits alimentaires doit être conforme aux exigences des normes et des spécifications techniques en vigueur.
Remarque Dans certains cas exceptionnellement, les produits périssables non conformes à la norme, mais considérés comme comestibles par l'inspection sanitaire, peuvent être vendus en magasin, mais uniquement si les conditions de mise en œuvre stipulées par l'inspection sanitaire sont strictement remplies (durée de conservation, stockage au froid, etc.). .)

71. Les employés des magasins sont tenus d'exiger la disponibilité de données sur leur qualité dans les documents d'accompagnement pour les produits arrivant en magasin, conformément aux exigences des normes et des conditions techniques. Pour les produits particulièrement périssables, la facture doit indiquer l'heure de sortie du produit, la période de vente et les conditions de stockage.

72. Les viandes et les volailles ne peuvent pas être reçues sans document d'accompagnement lors de l'examen vétérinaire ou sans marque. L'oiseau battu ne devrait venir que sous forme éviscérée et semi-éventrée. Il est interdit de vendre des oiseaux non vendus (sauf le gibier) dans le magasin.

73. Il est interdit d'accepter des œufs de sauvagine (canard, oie), ainsi que des œufs de poule dans l'incubateur (mirage) pour la vente dans les magasins d'alimentation.

74. L'ouverture des conteneurs (fûts, boîtes) doit être effectuée après le nettoyage préalable.

Lorsque vous pesez des aliments, ne les placez pas directement sur la balance. Le produit doit être pesé dans des conteneurs ou sur du papier propre.

75. Pour le stockage des produits alimentaires dans le magasin, il est nécessaire de disposer du nécessaire de garde-manger correspondant au profil du magasin. Les produits empilés doivent être stockés chez les commerçants à 15 cm du sol.
Le stockage et la vente de produits périssables peuvent être effectués dans des entreprises commerciales disposant de moyens de refroidissement (unités de réfrigération, glace naturelle) et pendant la saison froide, ainsi que dans des magasins où les conditions de température appropriées sont garanties, avec le gel. Le stockage des produits périssables dans des conditions de refroidissement devrait être assuré non seulement dans les offices, mais également dans les lieux de vente directe (comptoirs, vitrines, etc.).
La glace destinée à la conservation des aliments devrait être propre et coupée dans des endroits convenus avec la station sanitaire et épidémiologique locale.

76. Les magasins de produits d'épicerie et de confiserie devraient être secs, bien ventilés et dotés du matériel approprié. Les produits doivent être situés à au moins 15 cm du sol.

77. Il est interdit de stocker des denrées alimentaires non emballées directement sur la glace. Leur stockage sur toile cirée ou sur des clayettes de 2 à 3 cm d'épaisseur est autorisé.

78. Pour le stockage de la viande dans les enceintes, il convient d'installer des grilles recouvertes d'un matériau imperméable approuvé à cet effet par le service sanitaire et épidémiologique, des poutres suspendues munies de crochets et de crochets étamés. Il devrait y avoir des gouttières dans le sol de la cellule pour recueillir le jus de viande crue.

79. Les viandes refroidies et les carcasses refroidies doivent être suspendues à des crochets en fer-blanc de façon à ce que les carcasses n'entrent pas en contact avec les murs et le sol de la pièce. La viande congelée est stockée dans une pile recouverte d'une bâche pour préserver le froid. Lorsqu'elles sont stockées dans de la glace, les crèmes glacées, ainsi que la viande refroidie et réfrigérée, sont disposées en rangées sur une toile cirée propre ou sur des clayettes en bois.

80. Les oiseaux congelés et réfrigérés doivent être entreposés dans des caisses. Lorsque vous empilez des boîtes de rangement en piles pour une meilleure circulation de l'air entre les tiroirs, il est nécessaire de poser des blocs de bois.

81. Les abats doivent être triés par type et rangés séparément dans des tiroirs en métal ou à l'intérieur de tiroirs en fer galvanisé ou sur des plateaux en métal montés sur des étagères, dans des zones spécialement désignées du réfrigérateur ou de la salle à manger réfrigérée. Les abats en boîtes sont empilés à faible hauteur.

Dates et température de stockage des abats en magasin *:

Voir la Cl. 101 du présent règlement.

NomLa température
en dessous de 0 ° Cde 0 С à +6 Сavec refroidissement naturel et pendant la saison chaude avec refroidissement par la glace (température ne dépassant pas + 8 ° C)
Viande de glace:en carcasse5 jours72 h48 h
emballé2 jours24 h12 h
Viande réfrigérée:en carcasse-72 h48 h
emballé-36 h24 h

Dates et températures de stockage de la volaille et du gibier dans les magasins *:

* Expiré. Voir le paragraphe 101 du présent règlement.

NomLa température
en dessous de 0 ° Cde 0 С à +6 Сavec refroidissement naturel et pendant la saison chaude avec refroidissement par la glace (température ne dépassant pas + 8 ° C)
Volaille et gibier congelés5 jours72 h48 h
Oiseau réfrigéré-72 h24 h

Durée de conservation et température des abats en magasin *:

* Expiré, voir le paragraphe 101 du présent règlement.

NomLa température
en dessous de 0 ° Cde 0 С à +6 Сavec refroidissement naturel et pendant la saison chaude avec refroidissement par la glace (température ne dépassant pas + 8 ° C)
Abats:glace3 jours48 h24 h
glacé3 jours36 h12 h

2. Les viandes fumées sont stockées suspendues à des crochets en conserve.

Conditions et température de stockage des viandes fumées, des graisses fondues et des conserves dans les magasins:

NomLa température
de 0 С à +4 Сavec refroidissement naturel et pendant la saison chaude avec refroidissement par la glace (température ne dépassant pas + 8 ° C)
Saucisses fumées mi-fumées et cuites (été)10 jours3 jours
Saucisses fumées crues30 jours15 jours
Jambon cuit, petits pains bouillis et porc bouilli72 jours24 heures
Jambons Fumés30 jours10 jours
Graisses fondues30 jours30 jours
Viande en conserve30 jours30 jours

83. Les saucisses cuites sont stockées au froid, suspendues à des crochets. En l'absence de froid, les ventes ne sont pas soumises.

Conditions et température de stockage des saucisses à partir de l’achèvement du processus technologique de fabrication *:

* Expiré, voir le paragraphe 101 du présent règlement.

NomLa température
pas plus haut que + 6 Cpas plus haut que +8 C
Saucisses cuites de 3e année avec ajout d'abats48 h48 h
Saucisses de foie de 3e année, sang, crevettes de 3e année12 hNon soumis à la mise en œuvre
Les saucisses sont de la viande, des saucisses à la viande48 h48 h
Saucisses cuites, à la viande et au poisson des 1ère et 2ème années48 h48 h

84. La viande de bœuf salée est stockée dans des barils installés au fond. Il est nécessaire de surveiller l'intégrité des fûts. Les fûts contenant la saumure résultante ne sont pas entreposés et doivent être immédiatement retirés de l'entrepôt.

85. Le poisson réfrigéré est stocké dans le même conteneur que celui où il provenait du fournisseur. La température dans la pièce doit être de -2 C (pas inférieure). La durée de conservation du poisson réfrigéré peut aller jusqu'à 2 jours.
Pendant le stockage, l'eau de la glace fondue doit s'écouler par des trous ronds ou des interstices entre les panneaux des boîtes. De la glace est ajoutée en fondant. Le poisson congelé doit être stocké dans le conteneur dans lequel il est arrivé (dans des paniers, des barils ou des boîtes), en le plaçant dans des piles. La durée de conservation du poisson congelé dans les glaciers et les bains de glace peut aller jusqu'à 2 jours, dans les réfrigérateurs à -5 ° C ou -6 ° C - jusqu'à 15 jours. Dans les magasins dépourvus de matériel de réfrigération, le poisson congelé est conservé au maximum 1 jour.
Dans les glaciers, le poisson réfrigéré et congelé est stocké dans des paniers ou des caisses, assurez-vous de le déchiqueter

Pin
Send
Share
Send
Send